Supporter le PSG et être de gauche : des dissonances personnelles 

Supporter le PSG et être de gauche : des dissonances personnelles 

Comment allier convictions personnelles et amour du club?

Le Président-directeur général du Paris Saint Germain (PSG), Nasser Al-Khelaifi s’est récemment positionné contre la Super League. Il a été érigé comme le défenseur du football populaire par certains supporters chauvins mais également par certaines presses. Le PSG n’a, en vérité, jamais été aussi peu proche du football populaire qu’actuellement. 

En tant qu’amoureux du football et du PSG, voici une première dissonance. Le succès actuel du club crée cet éloignement quasi inévitable. Le prix des places en tribunes et des produits dérivés augmentent mais, en face, voir jouer entre autres Messi et Neymar sous les couleurs Rouges et Bleues est un rêve pour tout supporter ayant connu Sammy Traoré.

Lorsque l’on supporte le PSG, les dissonances entre notre amour pour le club et nos convictions personnelles sont nombreuses. Le fait que le club soit financé par le prince qatari Tamim Ben Hamad Al Thani et donc fortement lié au Qatar pose question. Ici le problème n’est pas tant que ce soit “un pays qui finance un club de football”, mais plutôt le manque de considération pour les droits humains dans le pays en question.

Le Qatar à la conquête d’une légitimité sportive 

L’arrivée du Qatar à Paris n’est pas un hasard et c’est un mouvement très intelligent de la part des qataris. La marque que représente “Paris” leur permet d’exercer un soft power redoutable et grandissant au fil des années. Jusque-là, ce sont des manœuvres géopolitiques assez courantes. C’est notamment le moyen de concurrencer l’Arabie Saoudite qui réalise un travail similaire à Manchester City. 

Les deux clubs se sont rencontrés plusieurs fois sur le terrain, mais les tactiques d’empowerment des deux pays sont différentes. Le Qatar mise beaucoup plus sur le sport pour être sur le devant de la scène que l’Arabie Saoudite. Dès 2015, la Qatar accueille les championnats du monde de handball. Il aligne une équipe compétitive qui arrive jusqu’en finale face à la France. Difficile de rêver mieux ? À moins de décrocher l’organisation de la Coupe du Monde de Football 2022. 

Une coupe du Monde de Football 2022 à l’image du Qatar : controversée

Le PSG leur a permis d’avoir une influence dans le monde et les instances du football. En effet, le Qatar a été choisi pour l’organisation de l’évènement sportif le plus suivi au monde juste derrière les Jeux Olympiques.

C’est alors l’occasion pour le Qatar de briller et de montrer au monde entier à quel point le pays est à la pointe de la technologie. Le Qatar a fait construire des stades parmi les plus innovants au monde et c’est exactement ce qui pose problème.

La construction de ces stades est extrêmement controversée. Les pratiques du Qatar ne respectent ni les droits, ni la dignité humaine. Les travailleurs qui permettent la construction des stades qataris sont des migrants de différents pays d’Asie et d’Afrique. Le Qatar leur confisque parfois le passeport pour les empêcher de repartir, de plus leur contrat les empêche de changer de métier sans l’accord de leur employeur. Les salaires sont bien évidemment extrêmement faibles et les conditions de travail dangereuses. Une récente étude annonce que 6 500 travailleurs seraient décédés sur les chantiers des stades qataris.

Par ailleurs, l’impact environnemental de la construction de ces stades est également lourd. Le Qatar est un pays où les températures peuvent être extrêmes, pour pallier cela, les stades seront entièrement climatisés. L’évènement se déroulera d’ailleurs à l’hiver 2022. 

Le coût humain de l’organisation de cette Coupe du Monde est déjà bien assez élevé pour y ajouter un coût environnemental.

Les supporters coincés entre un héritage sportif et des manoeuvres politiques

La question se pose, supporter le PSG, est-ce soutenir le Qatar dans de telles démarches ? Indirectement, c’est inévitable, car sans le PSG, le Qatar n’a jamais une telle influence et n’obtient certainement pas l’organisation de cette Coupe du Monde. À noter que cette obtention est totalement frauduleuse.

Maintenant, nombre des supporters du PSG le sont depuis de nombreuses années. Le supportérisme est un héritage, quelque chose qui ne change pas au gré des vents et des manœuvres politiques. On peut tout à fait être supporter d’un club et en total désaccord avec sa direction. La difficulté ici réside dans la nature du désaccord. Celui-ci n’est pas footballistique.

L’ambition de cet article n’est pas de donner une réponse fixe, en effet, chacun possède des convictions différentes. Cependant, lorsque celles-ci sont de gauche, il existe une réelle dichotomie entre supporter le PSG et ses propres opinions politiques. Certains y verront de l’hypocrisie, d’autres préféreront dire que c’est un amour vache. Quoiqu’il arrive, en tant que supporter, il semble possible d’apprécier la venue de Messi tout en critiquant les agissements du Qatar, notamment dans l’organisation de la futur Coupe du Monde.

ParAntoine Janvoie,
le

Nous contacter

3 min pour un Blonde meilleur

Reportez-nous votre expérience sur la bêta, ou les problèmes que vous constatez.
Sur quel terminal nous avez-vous visité ?*
Quel navigateur utilisez-vous ?*
Si vous avez rencontré un bug, décrivez-le ici*
E-mail